Online Lossregister

Bienvenue

Le groupe d’Etudes sur la Guerre Aérienne 1939-1945 (SGLO)

Le groupe d’études sur les batailles aériennes 1939-1945 (SGLO) a été fondée en 1975. Son objectif principal est d’étudier les activités aériennes dans le ciel néerlandais pendant la seconde guerre mondiale. Le groupe SGLO contacte différents groupes similaires, d’autres membres et experts aussi bien aux Pays-Bas qu’à l’étranger.

Un bulletin est publié de façon régulière. Ce magazine contient des articles, une section ‘questions – réponses’ ainsi que des revues de livres liés à la guerre aérienne au dessus des Pays-Bas.

Deux fois par an une réunion nationale est organisée sur une base aérienne, un camp militaire ou autre lieu de ce type. Pendant ces réunions, différentes présentations sont données et des informations sont échangées.

Le groupe SGLO initie des recherches concernant différents sujets liés au conflit aérien pendant la période 1939-1945. L’idée maîtresse est de publier les résultats de ces recherches.

Grâce à notre réseau nous avons pu obtenir des résultats probants. Les résultats de ces recherches ont été publiés dans différents articles, livres, de nouvelles recherches ont pu être initiées, des services à la mémoire ont été célébrés, des personnes disparues ont pu être identifiées.

Après plusieurs dizaines d’années de recherches, le groupe SGLO et l’institut néerlandais d’histoire militaire (faisant partie du ministère néerlandais de la défense) ont publié en 2008 un ouvrage intitulé ‘Verliesregister 1939-1945‘. Ce registre des disparus contient la liste de près de six mille avions militaires qui se sont écrasés sur le sol néerlandais pendant la guerre. En novembre 2009 est apparue une autre publication importante: ‘Vliegvelden in oorlogstijd’, cet ouvrage de cinq cent pages décrit l’histoire de tous les aérodromes néerlandais pendant l’occupation et après la libération du pays. Ce livre est déjà considéré comme une référence.
     
Le groupe SGLO ne s’occupe pas de déterrer des avions écrasés. Depuis de nombreuses années les activités du groupe ont été réalisées avec l’approbation du ministère néerlandais de la défense. Grâce à cette bonne relation, le groupe SGLO a prouvé son utilité et son indépendance. Si nécessaire,  le groupe SGLO peut servir de centre de connaissances pour les autorités compétentes.

Le groupe a actuellement environ trois cent membres des Pays-Bas et à l’’étranger. Les membres proviennent de différentes origines,  militaires en service,  vétérans,  historiens,  experts aéronautiques,  instituts,  musées,  etc.